En lancement

Some Like It Cool : la sobriété au cinéma

En résumé

Parce que le comportement de nos héros influence directement le nôtre, Some Like It Cool analyse les modèles de société proposés dans les films et les séries et décrypte les clichés et les imaginaires qui freinent la transition écologique.

Besoin

On connait le pouvoir d'influence puissant des récits dans la construction des représentations et des normes sociales, et de plus en plus d'artistes s'en emparent pour proposer des imaginaires désirables et compatibles avec la transition écologique, la transformation de l'économie et la sobriété.

Mais avant de pouvoir construire ces nouveaux récits, il est important d'apprendre à déconstruire ceux qui nous sont proposés aujourd'hui. Ce travail a été amorcé sur d'autres thématiques sociétales tout aussi importantes, comme les stéréotypes de genre, le racisme, l'inclusivité, la sexualité (voir par exemple les tests du sexisme https://www.lespetitspoings.fr/2021/10/03/les-pcr-du-sexisme-dans-les-films/ ou la mini-série Culbute sur Arte) mais il y a étonnamment peu d'études sur le rapport de nos héros de fiction à la consommation, à l'environnement et au vivant. On peut citer les travaux pionniers du Lear Center sur la représentation du plastique au cinéma, ou le formidable guide d'écriture et de production de la Fabrique des Récits pour s'affranchir de certains mécanismes d'écriture.

En l'absence de ce travail de déconstruction, il y a d'un côté des spectacteurs qui subissent des imaginaires sans avoir la capacité de s'en distancier ou de prendre conscience de tout ce qu'ils peuvent avoir de problématique, et de l'autre des créateurs qui n'ont pas l'opportunité de réfléchir à l'empreinte de ce qu'ils montrent et aux alternatives possibles.

Description

L'initiative Some Like It Cool a pour objectif d'initier ce travail d'analyse et de déconstruction, à l'intention à la fois du grand public et des professionnels de la culture. Les angles proposés sont multiples :

  • Repérer les images récurrentes qui nous sont proposées dans les productions actuelles (omniprésence de la voiture, représentation de la technologie, scènes de consommation inutiles et / ou valorisantes, etc.) et expliquer, chiffres à l'appui, en quoi les imaginaires qu'elles véhiculent sont problématiques (émissions GES associées, volumes consommés, etc.)
  • Proposer des représentations alternatives qui n'altèrent pas l'intrigue, lorsque c'est possible
  • Rappeler, en s'appuyant sur certaines théories des sciences comportementales (psychologie sociale, psychologie cognitive), par quels mécanismes nous subissons l'influence des images, et éduquer sur le fait que nous y sommes tous sensibles.
  • Analyser de manière systématique les productions les plus regardées (notamment sur les grosses plate-forme de streaming) pour dégager des statistiques : quelle est l'empreinte carbone de nos héros de fiction ? que consomment-ils ? combien de fois interagissent-ils avec la nature ? etc.
  • Mettre en avant des productions particulièrement sobres
  • Relayer des initiatives de l'eco-système des nouveaux récits

L'objectif final étant que

  • Un maximum de spectacteurs apprenne à prendre du recul sur les images proposées et à conscientiser les mécanismes d'influence du cinéma sur les sujets environnementaux, pour moins les subir ( "tu as vu le nombre de SUV qu'il y avait dans ce film ")
  • Un maximum de créateurs de récits prennent conscience du rôle qu'ils peuvent jouer et soient très vigilants dans leur façon de représenter le monde
  • Le contenu des productions évolue !

Dans un premier temps, l'initiative prend la forme d'un compte Instagram, sur lequel sont publiés :

  • Des clichés glanés dans des films
  • Des zooms sur certaines thématiques (ex. Noel au cinéma)
  • Des informations sur les mécanimes d'influence
  • Une analyse hebdomataire du top 3 Netflix France

Certains contenus sont relayés dans des publications Linkedin.

Le compte s'appelle Some Like It Cool en référence au film Some Like It Hot de Billy Wilder, parce qu'en matière de climat, on a tous intérêt à ce que ce soit plutôt Cool que Hot !

Fiche technique de l'initiative
Date de création
04/01/2023
Pilote
Eléonore Gueit
Référente / Référent CA
Non défini
Origine
Initiative autonome d'un cercle thématique
Types
Thématiques associées
Culture